Nombre total de pages vues

jeudi 15 janvier 2015

confusion dangereuse


Attention

Ne pas confondre,le droit d'expression,et le droit a l'expression.

Dans le 1er cas,vous été cité par les medias.

Dans le 2 eme cas suivant ce que vous dites ,c'est entre 1 an , et 7 ans de prison.

Alors ou est la liberté d'expression,et la liberté de penser.

 

Jean Pierre Bossut

mardi 13 janvier 2015

Liberté ( surveillée ) . Egalité ( du même côté ) fraternité ( recomposée )

Nous enterrons nos morts ? pour qui pour quoi ? a cause de qui a cause de quoi ? au nom de qui au nom de primat sans valeur .

Dessine moi ta réponse ...Et que nos Dieux se réunissent pour repousser ceux qui les salissent.

 

Jean Pierre Bossut

 
Jean Pierre Bossut

lundi 12 janvier 2015

Tolérance

D'aimer n'est pas obligatoire , mais nos valeurs et notre éducation nous dictent a accepter tous les humains, sans aucune arrière pensée

Jean Pierre Bossut 

C'est ça l'humour

Jean Pierre Bossut

dimanche 11 janvier 2015

Au choix

La vie ne tien qu'a 5 cm d'un trou de bal, c'est pour cela qu'il y a autant de trous du cul avec des armes.


Jean Pierre Bossut

samedi 10 janvier 2015

Plaira ou plaira pas


Si le journal Charlie hebdo,........depuis des mois..... avait modéré son humour....     ( sachant qu'il était un élément déclencheur )

 

y aurait il a ce jour.... eu..... autant de morts......?

 

je pose la question...jusqu'ou peut on aller au nom de l'humour et de la démocratie.

 

Hommage aux innocents qui ont subi la mort au nom de l'humour...

 

Je pleure de tristesse Jean Pierre bossut

mercredi 7 janvier 2015

Charly hebdo en deuil


Au nom de qui ,et pourquoi ?

 

La  presse a scandale a son revers, des veuves et leurs enfants pleurent leurs Papa
je suis pour le droit d'expression, on peut parler de tout, en gardant une certaine retenue pour l'humour et un certain respect de ce que l'on parle, et garder une distance entre les insultes camouflées et ne pas inciter au racisme par des dessins provocants
messieurs les journalistes dites nous tout, mais surtout fermer  la.

 Jean Pierre Bossut

 

Sincères condoléances a toutes les familles
                                                                      

samedi 27 décembre 2014

Mon cadeau de Noël


J'ai eu pour les fêtes de noël la chance de rencontrer une famille unie par l'amour des siens,une famille remplie de tendresse et débordante d'intelligence. C'est un plaisir d'être avec eux a leurs cotés ,ils vous donnent une bonne leçon de simplicité de vie, et vous montrent le chemin de l'amour pour  les autres, Merci Céline,merci Pascal,     on  t 'aime Sabrina.

 

Jean Pierre Bossut








mardi 23 décembre 2014

Ou est la justice logique ?

J'accuse l'état, tout Présidents confondus gauche, comme de droite , d'avoir laisser la délinquance s'installer en France depuis plusieurs années,sous prétexte de ne pas déclencher d'émeutes et éviter les débordements .Voila ou on en est,a se faire tuer sans rien dire par des fous que l'on laissent dehors avec leur permis de conduire, alors qu'en prison des gens sont la pour avoir louper un stop.

 

Jean Pierre Bossut
 
                                                              

dimanche 21 décembre 2014

Lettre prise sur le net


Alain Dubaquié
> 6, rue de Lion
> Frontenay sur Dive
> F-86330 SAINT JEAN DE SAUVES
> France
> Tel : 0549505784
>
> Qui regrette d’avoir voté pour vous !
>
>

Monsieur le Président,

J'espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités !!

Ceux qui sont en retraite de nos jours

n'ont pas travaillé 35h00 par semaine,

n'ont pas eu 5 semaines de congés payés,

20 jours de RTT,

n'ont pas commencé à travailler entre 22 et 25 ans,

et pour beaucoup, les retraités du privé, ont travaillé après 60 ans,

en ayant commencé à 16 ans voire moins !

Et, aujourd’hui ils devraient être pénalisés, quelle honte.

Ils ont  largement cotisé.

Les retraités aident leurs enfants, petits-enfants,

le chômage touche tout le monde, les études sont de plus en plus chères,

et les grands-parents sont continuellement sollicités.

Alors STOP

Il y a des économies à faire dans ce pays, mais les énarques,

sont tellement loin des réalités quotidiennes...

Des amies à moi, ouvrières en couture,

touchent aujourd'hui 900 EUR / mois

et les cas comme celui-là ne manquent pas..

Ces femmes dont il est question, vont devoir sauver la sécurité sociale,

dont profitent certains qui n'ont jamais cotisé ?

Des vieux retraités habitant de vieux logements mal isolés

vont devoir payer plus cher leur électricité

pendant que des étrangers en situation irrégulière

vont être logés et chauffés aux frais du contribuable.

Honte à vous, gens de gauche,

près du peuple soit disant.
> > > > > > > > > > > > >

Je n'ai pas fait de grandes études,

mais je peux vous donner quelques solutions pour faire des économies :

Supprimer le SENAT qui ne sert à rien,

et que vous avez tant décrié quand vous n'en aviez pas le contrôle !

80% de ces gens ont largement dépassé l'âge de la retraite,

et continuent de percevoir des revenus indécents

pour dormir dans des sièges confortables !

Diviser par 2 le nombre des députés, cela suffirait.

Supprimer les budgets alloués par l'Etat à la presse quotidienne,

aux journaux télévisés, aux radios, qu'ils se financent avec la publicité

Supprimer la gratuité totale de l'ENA,

pour ceux qui accèdent à des postes de cadres dirigeants dans le privé,

ils devraient rembourser...

Supprimer les avantages donnés aux fonctionnaires en poste outre-mer,

et aux investisseurs tous les départements français devraient être égaux.

Aligner le système de retraite des fonctionnaires sur le système des privés,

vous qui parlez toujours de supprimer les privilèges.

Rétablir les 39 heures/semaine dans la fonction publique.

Supprimer  les subventions aux multiples associations,

dont beaucoup sont, comme SOS racisme, des officines de la gauche..

On peut aussi supprimer les abattements d'impôts octroyés aux journalistes !

C'est un avantage injuste, mais c’est vrai qu'ils ont largement contribués

à l'arrivée au pouvoir de la gauche,

et qu'il faut donc les récompenser...mais : motus !..

Cet argent gaspillé sont NOS impôts, alors STOP !

Un peu plus de contrôles pour éviter les arrêts maladie de complaisance,

et réduire un peu le trou de la Sécu.

STOP aux primes allouées aux médecins

qui ne prescrivent pas trop de médicaments !

ils font tout simplement leur travail consciencieusement,

en évitant d'engraisser les grands laboratoires pharmaceutiques,

si  bien défendus par Mme Bachelot,

HONTE à elle, prête à tout pour exister

Passer des accords avec les dirigeants des pays du MAGREB,

pour que  les Voyous étrangers, soient emprisonnés dans leur pays

pour la durée de leur peine, et ne soient pas à la charge de notre Pays.

Les prisons chez eux sont de vraies prisons

et non des centres de loisirs qui nous coûtent très cher.

STOP à l'AME véritable pompe aspirante !!

STOP aux voyages à l'étranger avec autant de ministres,

ces déplacements sont simplement des "remerciements"

des vacances offertes gracieusement...

les Retraités ont le temps d'aller en vacances, en week-end,

au cinéma, au restaurant, au club de sport (pour certains) et alors ?

ce n'est pas gratuit pour eux, et ils contribuent à l'économie du Pays,

et c'est encore sur cette population que l'on veut frapper !

les retraités propriétaires sont montrés du doigt !!

mais ils se sont privés toute leur vie

pour ne plus avoir de loyer à payer pendant leur retraite,

ils payent déjà sur leur logement, qu'ils ont remboursé en 15 ou 20 ans,

des impôts fonciers de plus en plus lourds...

il faut donc pénaliser les gens économes et travailleurs,

pour aider ceux qui ont profité des largesses de la société toute leur vie ?

Et maintenant il est question de les imposer sur  un « loyer fictif »

mais n'est-ce pas déjà cela l'impôt foncier ?

Vous n'ignorez pas les tarifs d’hébergement des maisons de retraite

2200 euros et plus par mois,

Qui peut financer cela ?

Celles et ceux qui n'en n’ont pas les moyens

se  retrouvent dans des mouroirs,

alors que les prisons sont de plus en plus luxueuses et gratuites !

La fameuse «relance» dont vous aviez le secret

se traduit aujourd'hui par une croissance zéro

en 2012 et aussi en 2013.

Diminuer le coût du travail ne coûterait rien si l'on revenait

à 3 semaines de congés, mais ce sont les syndicats

qui vous ont fait roi et aujourd'hui ils vous tiennent,

alors vous amusez la galerie avec le mariage des homos

et le vote des étrangers....

Le remuménage autour d'une bande de petits voyous islamistes

est bien venu pour faire oublier que dans les sondages

votre côte est en chute libre.

Les français ne sont peut-être pas aussi cons que vous le pensiez !

Ne méprisez pas ce message et agréez, Monsieur le Président, mes salutations.

Cette lettre exprime ce qu’un très grand nombre de personnes

découvrent, pensent, et veulent dire haut et fort !

Hélas … je suis sûr que son destinataire, principal intéressé,

s’en moquera, enfermé dans sa « normalitude »,

entouré de son gouvernement de pieds nickelés

et imbu de sa haute fonction de Président élu !

samedi 13 décembre 2014

Les fêtes


Bientôt Noël,une fête ou tout le monde doit faire la fête,mais voila ce n'est pas toujours le cas. Des gens vont se retrouver seuls,bien que les voisins le savent, mais pourquoi les  inviter. Il est sale, il pu, il a une sale gueule. Oui c'est comme ça qu'ils les voient,afin de se donner bonne conscience pour éviter de se sentir obligés. Malgré tout ces problèmes, combien de personnes vont se mettrent a bouffer comme des goinfres,sans se soucier de ce qui se passe dehors. Ceux qui meurent de froid ou de chagrin chez eux, ces gens la on les évitent,eux: les troubles fêtes. Bonne fête a vous tous, joyeux noël et bonne fête de fin d'année.  Oui pour certains ce sera vraiment la fin pour toutes les autres l'années

Jean Pierre Bossut
                                                                         

vendredi 5 décembre 2014

Pour les fonds communs

Quand Hollande fait les fonds de tiroirs des artisans pour tirer le plus d'argent possible, il ne se gène pas pour aller plus loin ou des petites économies pourraient être cachées.

 

Jean Pierre  Bossut
 
 
 
                                                               

soyons plus tolérant

On fait supprimer des crèches sous prétexte que nous vivons dans un pays laïque. Alors supprimons Noël,et supprimons toutes les fêtes religieuses,et la on va entendre tous ceux qui auront demandé le démontage de ces  crèches, réclamez à grand cri, rendez nous nos jours de congés. On jette tout ce qui dérange pour des convictions non justifiées,mais on garde tout ce qui arrange en ferment les yeux. Ou est la logique ? c'est une logique de sème la merde et de fainéant, ou leur intelligence n'arrive même pas a la hauteur de la semelle de nos godasses.

Jean Pierre Bossut

Comment les reconnaître ?


C'est quoi l'amitié, c'est une obligation ?c'est une contrainte ?ou un moyen de vous faire connaître pour épater ? Pour moi l'amitié c'est un sentiment partagé que l'on prend avec les qualités et les défauts,et que l'on peut prouver dans  les situations les plus diverses de jour comme de nuit. et surtout ne pas faire de différences ni semblant.

dans certaines situations,les faux amis ça se voit ,et ils ne s'en rendent pas compte.

 Jean Pierre Bossut

Appréciations tardives


Quel dommage d'attendre la mort ,pour être  aimé.

 Jean Pierre Bossut

mardi 2 décembre 2014

La France en décomposition


Un état en mauvais état. On se demande pourquoi, quand on voit l’état dans lequel se trouve les sondages (13%) pour notre Chef, c’est vraiment le tas sans état d’âme, et les couleurs de notre drapeau deviennent fade,  bientôt incolore, car nous ne sauront plus qui nous sommes. Nous seront les locataires de la France à force de tout vendre. Nos propriétaires seront ceux que nous avons aidés des années auparavant. Pourquoi ne pas  laisser nos entreprises se débrouiller comme elle le faisait très bien avant que l’état y mette sont nez, et de supprimer les 35 heures  afin que les entreprises puissent se développer sans avoir un frein par les syndicats qui eux mêmes ne sont pas capables de gérer leur propre budget, puisque " certains" sont en surendettement. Alors messieurs, reprenez vous ou laissez la place a ceux qui en son capable.

 

Jean Pierre Bossut

vendredi 28 novembre 2014

Ne touchons pas la nature


Même si ils y a des lois contradictoires,la Mer appartient a la Mer. Alors de quel droit se permettons de vider des camions de pierres dans la mer pour faire du terrain a construire,uniquement pour l'argent. Le drame se produira quand la Mer reprendra ses droits,et que tout ce qui a été construit repartira a l'eau avec tout ses habitants. Personnellement je pense que ceux qui se donnent le pouvoir de faire ce genre de travaux sont des assassins a long terme.

 
Jean Pierre Bossut
 
 

lundi 24 novembre 2014

Suite de google



NEVERS 14ºC

Un site du Groupe Centre-France



 


 

Nièvre > Nevers 23/11/14 - 20h00

Portrait : la drôle de vie de Jean-Pierre Bossut, 33 opérations chirurgicales plus tard



Lu 2299 fois
 
 
Jean-Pierre Bossut est le petit-fils de Gustave Bossut, fondateur du Peloton d’Avant-Garde (PAG), club ancêtre de l’USO Nevers Rugby. Il pose avec sa femme. - LONJON Frédéric

Brinquebalé de tables d’opération en prises en charge médicamenteuses, Jean-Pierre Bossut ne s’est jamais laissé vaincre par le découragement.

.Entrepreneur rue de Charleville à Nevers, Jean-Pierre Bossut apprend à ses dépens un jour de 1994, le 8 février, comment un accident banal peut tout mettre par terre. Bouleverser une vie. Circonscrire une existence aux ennuis de santé, aux cabinets médicaux et aux tables d’opération.

Le calibre 12 du grand-père

Un coup de feu. Un seul coup de feu qui lui explose la rate, perfore un poumon, fracasse le diaphragme et neuf côtes, alors qu’il s’empare du calibre 12 du grand-père pour tuer un ragondin.« J’étais en train d’établir un devis », se souvient-il. La crosse percute l’encoignure du bureau, alors qu’il balance l’arme sur l’épaule… Resté conscient, il parvient à joindre les pompiers. À partir de là, les opérations se succèdent. Il doit suivre un traitement très lourd. Il contracte le staphylocoque doré qui lui impose des contraintes thérapeutiques supplémentaires.

Hépatite et don d'organe

1999. Mis à rude épreuve par le traitement, le foie développe une hépatite d’origine médicamenteuse. La greffe s’impose comme l’unique espoir de pouvoir survivre. La rareté du groupe sanguin (B +) de Jean-Pierre complique la situation. Un donneur est enfin trouvé, en 2001.

La médecine ne donne guère que quelques semaines de vie au patient. « Je pesais 43 kg », raconte-t-il. « Le foie prenait toute la place. Je ne mangeais plus. Le donneur, un jeune, s’était tué dans un accident de la route… Qui était-ce?? Ça ne m’obsède pas, mais j’y pense quelquefois. »

Cancer maîtrisé

2002 : nouveau coup dur. Un lymphome B est diagnostiqué. Nouvelle épreuve qu’il parvient à vaincre. Il guérit : « J’ai été reconnu par les médecins totalement sorti d’affaires en 2008. Le cancer a été maîtrisé », commente-t-il.

À 70 ans passés, trente-trois opérations plus tard, et malgré la souffrance encore bien présente dans son corps, et le chapelet de dix-huit médicaments à avaler quotidiennement qui lui rappellent que la vie ne tient qu’à ces quelques pilules, jamais le découragement ne s’est insinué dans sa rage de vaincre la maladie.

"J'ai un gros mental"

« Sans la morphine, je serais une poupée de chiffon », glisse-t-il, mais j’ai un gros mental, « et quand je n’en ai pas, j’arrive à puiser tout au fond pour relancer la machine. La vie à deux, le soutien familial ont été d’un grand secours. C’est 20 % de mon mental. Mais 20 % indispensables pour que les 80 % de mes ressources psychologiques personnelles puissent fonctionner. ».

 Extrême-onction

Drôle de vie de cabosses que celle de Jean-Pierre qui avait commencé en 1964 par un accident de moto qui lui avait valu une fracture du rocher, une surdité partielle définitive et huit jours de coma.

« Quand je me suis réveillé », relate-t-il, « toute la famille et le curé étaient autour du lit. On était en train de me donner l’extrême-onction. »

Biographie. Jean-Pierre Bossut est né le 7 février 1945, à Paris 18e. Il est le petit-fils de Gustave Bossut, fondateur du Peloton d’Avant-Garde (PAG), club ancêtre de l’USO Nevers Rugby. Il possède un CAP de couvreur-zingueur, et un de plombier-chauffagiste. Les brocantes, le bricolage, l’informatique et les montres sont ses plaisirs. L’ingéniosité est sa principale qualité : il a, notamment, mis au point différents systèmes d’alarme dans sa maison, dont un connecté avec son téléphone. 1964 : un accident de moto
le plonge une semaine dans le coma. 1994 : une balle de fusil de chasse lui pénètre l’abdomen. 2001 : subit une greffe du foie. 2002 : traité contre un lymphome. 2014 : a fêté récemment ses 50 ans de mariage.

Éric Bonnet